La recherche vocale et le SEO vocal sont la grande tendance de 2018. Le saviez-vous? Il est quatre fois plus rapide d’utiliser la voix que l’écrit : quand nous pouvons écrire 40 mots par minute, nous pouvons en prononcer 150 pour le même temps. La rapidité est même l’une des principales raisons d’utilisation de la commande vocale.

Ces nouveaux comportements adoptés par les consommateurs, conjugués avec l’envol des ventes d’enceintes intelligentes telles que Google Home ou Amazon Echo auront un impact significatif sur le trafic des plateformes web. Les futurs leaders du marché seront ceux qui auront su s’adapter au traitement de la recherche vocale.

Dans cet article, nous vous donnons quatre conseils pour vous y préparer dès maintenant.

La recherche vocale en quelques chiffres

infographie recherche vocale

SEO et recherche vocale

L’optimisation d’un site pour le SEO vocal se traite d’une manière différente du SEO traditionnel. En effet, avec le SEO vocal, les requêtes de recherche sont plus naturelles et surtout plus longues. Les formules interrogatives sont également plus fréquentes. Il ne s’agira pas ici de se positionner sur un ensemble de mots clés mais de comprendre l’intention de recherche de l’internaute. Voici quatre points sur lesquels porter son attention pour attirer du trafic en recherche vocale.

1- Viser la position zéro

La position zéro est un encart de réponse directe proposé en haut des pages de résultats. Il est notamment affiché lorsqu’un internaute pose une question dans la recherche Google. » et apparaît avant les liens sponsorisés, les actualités ou les résultats locaux.  En général, un site positionné dans les cinq premiers résultats de Google a plus de chance d’obtenir une position zéro.

Pour avoir la chance de figurer en position zéro, il est indispensable de créer du contenu  optimisé de type question/réponse en utilisant des formulations comme  « Qu’est-ce? », « Comment? », « Pourquoi? » etc… Les sections FAQ (foire aux questions ou frequently ask questions) sont une bonne piste à utiliser.

2- Mettre en place le balisage sémantique de schéma.org

Le balisage sémantique de schema.org permet de faciliter l’indexation de vos pages web par les moteurs de recherche en enrichissant leur code HTML de micro-données. C’est également une bonne façon d’aider les moteurs de recherche à comprendre le contenu de votre page. Imaginons que votre page utilise comme mot clé principal « mommy ». Le moteur de recherche vous fera apparaître logiquement dans ses résultats avec le mot « mommy ». Mais le balisage sémantique permet de faire mieux : expliquer au moteur de recherche le sujet de votre contenu. Ainsi, grâce au balisage sémantique, vous pouvez signifier aux moteurs de recherche que vous parlez du film mommy. Le moteur de recherche ne comprend plus seulement le mot, mais le sens du mot.

3- Travailler sur la longue traîne et les requêtes naturelles

Comme nous l’avons vu en introduction il est beaucoup plus rapide de parler que d’écrire. Résultat : en recherche vocale les requêtes s’allongent et deviennent plus naturelles. 43% des utilisateurs affirment utiliser l’assistant vocal à la maison lorsqu’ils sont occupés à une tâche (cuisine, télévision…). 36% utilise l’assistant vocal en auto. Contrairement au référencement naturel habituel, la stratégie de contenu devra inclure des formulations complètes et non se contenter d’une stratégie de mots clés.

4- Optimiser votre SEO local

Le SEO local aura plus que jamais son importance avec la recherche vocale. Soignez votre contenu et vos titres en y apportant une touche locale.

Les données de Google Maps sont utilisées pour la recherche vocale. C’est pourquoi, particulièrement pour ceux qui détiennent un commerce, vous devez apporter une attention particulière aux informations partagées dans Google My Business : adresse précise, heures d’ouverture et jours de fermeture, téléphone…

En conclusion,la recherche vocale marque un nouveau tournant pour le référencement et il est nécessaire pour les entreprises de s’y préparer dès maintenant sous peine de voir leur trafic baisser dans les prochains mois ou les prochaines années. Les assistants vocaux seront plus présents dans le quotidien des utilisateurs et nous devons nous tenir près de ces échanges plus naturels avec les technologies. Notre agence SEO à Montréal peut vous accompagner sur la recherche vocale.

Voir l’article Kaliop publié sur Infopresse sur les nouveaux comportements adoptés par les utilisateurs d’assistants vocaux.