Le store locator est un élément indispensable de votre stratégie web-to-store. Cependant, le rôle de celui-ci ne devrait pas se limiter à fournir des informations sur la localisation d’un magasin. Voici une série de bonnes pratiques pour faire de votre store locator un générateur de revenus.

Intégrer des modules d’interactions au store locator

midas

Votre utilisateur a trouvé son magasin et dispose d’informations pour s’y rendre : adresse, numéro de téléphone, heure d’ouverture… Dans le parcours du client, les informations jouent un rôle crucial dans l’expérience. En incluant des fonctionnalités supplémentaires (demande d’estimation en ligne, prise de rendez-vous, bouton uber pour se rendre sur le point de vente etc), vous maximisez vos chances de conversion.
Le store locator du site américain de Midas en est le parfait exemple : il est possible de prendre rendez-vous, de demander une estimation des réparations, de parler directement à un vendeur etc… Cette approche hyper locale a permis à Midas de tripler ses conversions sur ses résultats locaux.


De son côté Sephora affiche clairement sa volonté de faire venir ses utilisateurs en magasin en associant son store locator avec du contenu attractif : événements sur le le lieu de vente, rendez-vous beauté, promotions…

2- Optimiser le store locator pour le référencement local

Ne pas optimiser son store locator pour le SEO local vous fait manquer une belle opportunité en termes de trafic sur le site et en magasin et vous prive donc de générer des revenus supplémentaires.
Un store locator utile à la fois à l’expérience utilisateur et au référencement doit permettre à minima d’afficher une page personnalisée par magasin avec sa propre url et un contenu unique, et être bâti idéalement avec une structure en silo. Nous avons déjà abordé le sujet du référencement local en détail dans cet article.

3 – Ajoutez des filtres de recherche

food-truck

Qui a dit que le store locator était réservé uniquement aux magasins ? Vous vendez sur les marchés ? Vous avez un food truck qui se déplace chaque jour dans un quartier différent? Vous travaillez dans plusieurs bureaux dépendamment des jours de la semaine?

Dans ce scénario au lieu de taguer des magasins, vous allez taguer les lieux dans lesquels vous vous trouvez en ajoutant des filtres de date et d’heures par exemple. Par exemple, vos utilisateurs pourront trouver votre localisation selon le jour et l’heure via les filtres ou en cliquant sur les drapeaux sur la carte.

4 – Détection d’emplacement : éviter les efforts à vos utilisateurs

detection automatique store locator

Utilisez les technologies de détection d’emplacement et de saisie semi-automatique pour  votre store locator afin d’offrir une expérience utilisateur optimale. La première consiste à afficher l’emplacement le plus proche de l’utilisateur (IP, GPS du mobile). La seconde permet d’utiliser des fonctionnalités de saisie semi-automatique afin de proposer une réponse pertinente à l’utilisateur.

5 – Un store locator responsive

Avec l’essor du consommateur mobile, et avec la plupart des requêtes de recherche provenant d’appareils mobiles, il est impératif que votre localisateur de magasins soit optimisé pour les appareils mobiles. Les fonctions d’appel ou de prise de rendez-vous doivent être accessibles sur tous les appareils.

6 – Le store locator : une carte interactive avec des points d’intérêts

carte-interractive-interet

 

Enfin, à travers l’utilisation de cet outil vous pouvez également apporter des informations complémentaires pertinentes à vos visiteurs.

Vous vendez des planches à roulettes? Pourquoi ne pas améliorer l’expérience de l’utilisateur et indiquer sur votre site web une carte des lieux où pratiquer son sport préféré (skateparks, lieux de rassemblement…)  en utilisant la fonction de store locator ?