Il arrive fréquemment que les sites au design attrayant ne soient pas bien référencés sur les moteurs de recherche, et qu’inversement, les pages bien optimisées ne servent pas l’expérience utilisateur. Une page optimisée pour le référencement naturel se doit en particulier d’avoir du contenu riche tandis qu’une bonne expérience utilisateur se nourrit elle, de simplicité pour accéder aux informations recherchées.

On se retrouve  donc souvent devant ce dilemme : à quoi sert-il d’avoir un beau site web si personne ne le trouve? Et quel intérêt d’avoir un site web facile à trouver s’il n’est pas attrayant et ne convertit pas?

Quand on travaille dans une agence web qui possède à la fois les expertises UX et SEO, nous sommes parfois confrontés à des discussions comme celles-ci :

Ce que le designer veut :

Ce que le SEO veut :

 

Comment pouvons-nous alors créer des sites étonnants et attrayants tout en maintenant les performances SEO? Voici les conseils de l’équipe UX et SEO de Kaliop.

 

Un site au design attrayant est-il nécessairement  mal référencé? (et vice-versa)

Pour comprendre pourquoi un design épuré peut avoir un impact négatif sur le SEO du site, il faut revenir à la base du référencement naturel. Le référencement d’un site est composé de deux types de signaux : ceux qui sont présents sur le site (richesse du contenu, optimisations techniques, maillage interne etc…) et hors du site (sites référents, réseaux sociaux etc…)

Parmi les éléments d’un référencement sur site, la longueur du contenu joue un grand rôle dans le positionnement des pages. Bien entendu celui-ci doit être en plus optimisé et bien structuré.

“Mais pourquoi le site Nike  au design épuré est bien référencé?”.

Pour dominer les premières positions sur les moteurs de recherche, vous avez besoin de plus qu’un site web bien conçu et optimisé pour la recherche. Cela prend des mentions sur les réseaux sociaux, des citations, des articles en ligne, des liens de qualité etc… Mais dans la grande majorité des cas les entreprises ne disposent pas de la notoriété de Nike.

Et dans ces cas-là voici quelques astuces pour trouver la balance entre expérience utilisateur et référencement naturel.

Ce que le moteur est capable de lire : textes, images, vidéo

Des images qui parlent aux moteurs de recherche

Vos images peuvent en dire beaucoup aux moteurs de recherche. Nommez les correctement (pas de 005.jpg), remplissez les balises “alt” avec des mots clés stratégiques, faites en sorte que le texte de l’image, les boutons d’appels à l’action ne soient pas traités en image mais en html pour donner des indications aux robots. Exemple : “Voir nos nouveautés casques audio”…

Du contenu…Là où c’est nécessaire

 

Inutile de faire ressembler votre page d’accueil à une encyclopédie. En revanche vous pouvez vous concentrer sur les pages stratégiques de votre site web pour cibler des mots clés très précis pour attirer les visiteurs sur les bonnes pages. Sur un site e-commerce par exemple, les pages de catégories et sous catégories sont très importantes à optimiser. Un visiteur provenant de la requête “manteau duvet” sur les moteurs de recherche, convertira mieux que sur la requête “vêtements femme”.

C’est pourquoi vous ne pouvez vous contenter d’afficher toutes les vignettes de vos manteaux sans avoir optimisé le contenu de cette page.

 

Vidéo

 

Les vidéos sont un excellent moyen de donner du dynamisme à vos pages, de convertir vos visiteurs en clients (on estime que la présence de vidéo sur une page d’atterrissage augmente le taux de conversion de près 80% – Source Unbounce) et également de fournir de précieuses informations aux moteurs de recherche sur le contenu de la page et son contexte.

 

Aérer la page

Le contenu masqué

 

Pour un designer UX prévoir d’incorporer  beaucoup de texte sur une page peut s’avérer être un vrai casse-tête. Le contenu masqué qui nécessite une action de la part de l’utilisateur (clic, affichage d’informations en survol etc…) peut être une réponse à cela. Il est toutefois à noter que si le contenu caché est bien pris en compte par les moteurs de recherche, il aura moins de poids qu’un contenu visible, c’est pourquoi il faut savoir doser son utilisation avec une certaine logique.

Dans la mesure du possible, tout contenu considéré comme important DOIT être visible par votre utilisateur. Prenons le cas d’un site e-commerce : le descriptif de votre fiche produit est fondamental et apparaîtra dans son intégralité. En revanche certains contenus peuvent être considérés comme comme secondaires : détail de la livraison, détails techniques etc….

Pour savoir s’il faut ou non cacher le texte, posez-vous ces questions : l’utilisateur s’attend-il à voir immédiatement ces informations?  Ce contenu donne-t-il des informations clés qui auront un impact direct sur la décision d’achat? Est-ce que cacher ce contenu nuirait à l’expérience utilisateur? etc…

Source : moz.com

Réduisez le poids des pages

 

Background en particules

 

La vitesse de chargement des pages est un aspect à considérer en SEO. Les vidéos en fond d’écran de votre page d’accueil par exemple, si elles donnent plus de dynamisme à celle-ci,  ont le désavantage d’être lourdes à charger.

Pour créer du mouvement sans utiliser de vidéo  pensez aux backgrounds en particules. Ces animations réalisées en JavaScript, donc plus légères, vous permettent de donner un aspect dynamique à vos pages sans impacter la vitesse de chargement.

 

Conclusion  :

Vous ne devez plus choisir entre SEO et UX  car ces deux composants sont essentiels au succès de votre projet web. Souvent, on considère que si le UX intervient durant la phase de conception, l’optimisation du site pour le référencement naturel se fait au lancement du site. Or, comme nous l’avons vu plus haut, votre Designer UX et votre expert SEO doivent travailler main dans la main dès la phase d’analyse et de conception afin de garantir la réussite de votre projet.