Dans une chronique du grenier aux nouvelles, Kaliop Canada vous a concocté une série de conseils et de bonnes pratiques pour inciter vos utilisateurs a laisser leurs courriels pour recevoir des infolettres.

Souvent dans l’esprit du consommateur, infolettre est synonyme de “spam” et personne n’a envie de voir sa boite personnelle submergée de publicités non désirées. Il devient donc de plus en plus difficile pour les marques d’inciter leurs visiteurs à faire l’effort de laisser leur courriel. Et il est certain qu’un simple bouton “inscrivez-vous à notre infolettre” n’est pas une stratégie efficace.

Pourtant, pour les entreprises, le marketing par courriel est un bon moyen d’aider à la conversion et fidéliser sa clientèle. Dans cet article du grenier, nous vous expliquons  quels sont les freins les plus fréquemment rencontrés à l’inscription à l’infolettre et quels sont les moyens de convaincre efficacement vos utilisateurs à le faire. Dans cet article nous aborderons  en 6 points essentiels :

  • Quels bénéfices vos clients peuvent retirer à s’inscrire à l’infolettre? L’exemple d’Aldo.
  • Pourquoi le champs “Abonnez-vous à l’infolettre” n’est pas suffisant pour convaincre votre utilisateur
  • Précisez la fréquence de vos envois
  • Pourquoi les pop ups intempestifs peuvent représenter un frein? Le contre exemple du site e-commerce de Simons.
  • Offrez une segmentation à vos utilisateurs dès l’inscription à l’infolettre. L’exemple du magazine de consommation Protégez-vous.
  • Ne cachez pas votre champs d’inscription à l’infolettre en pied de page.  La preuve par la carte de chaleur (heatmap).

Voir l’article complet dans le Grenier aux nouvelles : “abonnez-vous à l’infolettre : 6 freins fréquents”