La meta description, ce sont ces quelques lignes qui s’affichent sous le titre de votre page web dans les moteurs de recherche. Ce sont elles, qui avec le titre, donneront l’envie à l’utilisateur de cliquer sur votre site web plutôt qu’un autre.

Pourtant, sous prétexte que la meta description n’a aucun impact sur le SEO, celle-ci est  souvent, à tort, négligée. Taux de clics, trafic, positionnement…Nous allons voir ici pourquoi nous devrions accorder une attention plus grande à la meta description.

Différence entre positionnement et SEO

Avant tout, une petite explication pour ne pas faire d’amalgame entre positionnement et SEO. Ces deux notions, bien que complémentaires, désignent en effet deux choses différentes. Le positionnement est la place qu’occupe un résultat dans le moteur de recherche. Le SEO, ou référencement naturel, désigne l’ensemble des actions effectuées pour optimiser un site Internet en vue d’améliorer son positionnement.

Pourquoi la balise meta description joue un rôle dans votre positionnement

Contrairement à la balise meta tittle, la meta description ne joue pas sur votre référencement naturel. En effet, une meta description absente ou non optimisée ne vous fera pas descendre dans les moteurs de recherche. Et une meta description bourrée de mots clés ne vous fera pas monter non plus. Voici pourquoi elle est bien souvent délaissée.

En revanche, une bonne meta description vous fera gagner quelques positions, notamment si vous êtes en première page des résultats de recherche. Pourquoi?

Parce qu’ une meta description bien rédigée incite l’internaute à cliquer sur votre résultat. Et que la pertinence est la principale préoccupation des moteurs de recherche. Pour évaluer celle-ci, différents critères vont être pris en compte : taux de rebond, temps passé sur la page…et taux de clics ! Un taux de clics plus élevé que la moyenne est un excellent indicateur de pertinence pour le moteur de recherche. Et si votre taux de rebond, le temps passé etc sur la page est à peu près similaire (ou meilleur)   à vos concurrents, vos positions devraient gagner progressivement quelques précieuses places comme en témoigne la moyenne du taux de clics par position :

  • Position 1 : 40%
  • Position 2 : 21%
  • Position 3 : 14%
  • Position 4 : 11%
  • Position 5 : 8%
  • Position 6 à 10 : en moyenne 6%

Un passage de la troisième a la deuxième place par exemple peut vous faire passer de 14% à 21% de taux de clics sur une seule requête! De l’intérêt d’améliorer ses meta descriptions…

Qu’est-ce qu’une bonne meta-description ?

Commençons par une comparaison en image sur la requête Google : “acheter cadre numérique”.

meta-description

Dans les deux premiers cas, le champs meta description est manifestement vide dans le CMS, laissant la liberté à Google de choisir une description par défaut, en général le premier contenu apparaissant sur la page : filtre à facettes, fil d’ariane… Il n’y a qu’à regarder les deux premières pages de résultats Google sur une requête pour voir que la meta description est rarement optimisée et que vous pouvez prendre l’avantage sur vos concurrents.

La troisième capture (Best Buy)  représente l’exemple à suivre si l’on veut inciter au clic :seo meta description

Voici les éléments qui permettent d’optimiser une meta description :

  • Insertion du mot clé principal : ce mot clé ou groupe de mots clés sera affiché en gras par le moteur de recherche, attirant le regard de l’internaute.
  • Des verbes d’action : achetez, réservez, visitez etc…
  • Livraison ou cueillette en magasin : la livraison est un élément déterminant dans le taux de conversion. Afficher une livraison gratuite au-delà d’un certain montant ou la possibilité d’un ramassage en magasin augmente fortement votre taux de clics.
  • Longueur de la meta description : auparavant de 160 caractères, celle-ci s’est rallongée en décembre 2017. On considère que 220-230 caractères est une bonne moyenne.
  • Description unique  : chaque page devrait avoir sa propre description pour assurer une meilleure cohérence.

 

Comment mesurer son taux de clics?

Vous souhaitez connaître le taux de clics de vos requêtes? Rendez-vous sur Google Search console.

Dans la section trafic de la recherche>analyse de la recherche utilisez le filtre requêtes et cochez les cases “position”, “taux de clics” et “impressions”. Voici les résultats qui devraient apparaître :

taux-de-clicsCe tableau vous permettra de trier les requêtes selon la position sur Google et/ou le taux de clics, afin de faciliter l’analyse et les corrections à prévoir. Dans le cas où votre site présente un grand nombre de requêtes, il est préférable de filtrer selon le nombre d’impressions (nombre de fois où le résultat est apparu dans le moteur de recherche).

C’est ici que vous pourrez déterminer quelles pages méritent d’être mieux optimisées. Par exemple voici deux résultats avec des positions similaires, des impressions identiques, mais qui ne génèrent pas le même taux de clics :

search console

(requêtes modifiées pour l’article)

“Cadre photo numérique” génère un taux de clics supérieur à la moyenne (26% au lieu de 11% en moyenne en position 4)  tandis qu’ ”impression photo” est peu cliqué : 5,26%. Dans le cas d’un CTR faible comme ici sur “impression photo”, la première étape est d’analyser si le contenu de la page est pertinent par rapport au résultat affiché. Puis ensuite de vérifier si le titre et la meta description sont moins attractifs que ceux de mes concurrents. Il ne vous reste plus qu’à effectuer les corrections adaptées en commençant par les résultats présentant le plus grand nombre d’impressions.

En conclusion, si la balise meta description n’a pas d’influence directe sur votre SEO, elle contribue à améliorer votre CTR, un élément largement pris en compte par les moteurs de recherche pour effectuer le positionnement.