Si le taux de clics sur un moteur de recherche est de 40% pour le premier résultat affiché, il ne dépassera pas les 10% à partir de la cinquième position. Les autres sites se trouvant sur la seconde (4,8%) et troisième page (1,1%) se partagent un taux de clics très faible.

Mais alors? Il n’y a pas d’autres alternatives que d’être en première position? Bien sur : vous pouvez viser la position zéro (!) Nous en parlerons plus loin.
Pour faire la différence et augmenter votre trafic, vous devez porter une attention particulière à votre CTR, le taux de clics.

Les principes psychologiques pour augmenter votre taux de clics

Nous avons déjà parlé dans cet article des principes psychologiques qui vous aident à augmenter votre taux de conversion. L’idée est d’attirer l’oeil de l’internaute vers votre site. En voici quelques uns :

  • Principe de contraste : élément coloré qui se démarque du contenu (photos, étoiles etc…)
  • Fluidité : savez-vous que la requête en dixième position a plus de chance d’être cliquée que celle qui se situe en huitième ou neuvième position? Question d’espace…
  • Position des mots clefs : dans la culture occidentale nous lisons de gauche à droite. C’est pourquoi naturellement nous voyons et retenons plus facilement les informations situées en début de titre.  Nous pouvons également mesurer les zones vers lesquelles se porte le regard sur les résultats d’un moteur de recherche avec cette étude réalisée par le Dr Jakob Nielsen, pionnier de l’utilisabilité. Les couleurs chaudes, en forme de F sont celles que l’internaute va voir en premier. On l’appelle « le triangle d’or Google ».

triangle f google

Ces quelques principes de conversion peuvent être appliqués au CTR. Voici comment :

Une meta Title orientée vers l’action

Un conseil simple qu’il est bon de rappeler.  Soignez l’ordre de vos mots clés, comme nous l’avons vu, ce sont ceux qui sont captés en premier par le lecteur. Mais c’est également bon pour votre référencement. Vous disposez d’environ 60 caractères, utilisez-les pour convaincre. Allez plus loin que « chaussures femme ». Il est fort possible que ce soit la requête que l’internaute ait recherché et qu’il se voit donc proposer dix résultats qui parlent de chaussures femme. Utilisez des verbes d’action si vous gérez un site e-commerce (« acheter » etc…), une référence locale si vous avez un lieu de vente physique ou si vous ne vendez pas en ligne (« Centre d’amusement intérieur pour enfants à Montréal, Saint laurent ») etc…

Une meta description plus longue

Jusqu’à la semaine dernière, Google affichait 160 caractères issus de la balise meta description. Nous vous l’avions annoncé le 29 novembre, la description s’est allongée et elle est désormais de 320 caractères. Le moteur de recherche vient de confirmer cette nouveauté.
Si la meta description n’a pas d’influence sur le positionnement c’est également un élément à soigner pour obtenir un bon CTR. Vous offrez les frais de port à partir d’un certain montant? N’hésitez pas à l’écrire ici. Les internautes sont friands des chiffres dans cette zone (prix, promotions, études de cas chiffrées…).N’oubliez pas d’inclure des mots clés : le moteur de recherche les affichera en gras dans ses résultats. Si la meta description est alignée sur la recherche de l’internaute, il sera davantage susceptible de cliquer, facilitez-lui cette lecture.

Données structurées (Rich Snippets)

Lancées en 2009 et prises en compte par les principaux moteurs de recherche, les rich snippets permettront d’associer à votre résultat une photo,  un évènement, des recettes etc…Et donc de le rendre plus attirant.  Cette technique est aujourd’hui peu utilisée par les développeurs car le fait de rajouter le code sur schéma.org ne garantit pas systématiquement que Google utilisera ces données dans les résultats. En revanche, si c’est le cas, le CTR peut augmenter de plus de 30%, cela vaut la peine de se pencher sur ce sujet.

featured-snippets

La position zéro : featured snippets, knowledge graph… 

Les featured snippets sont les résultats de recherche donnés par Google lorsque la requête est interrogative. Google affiche un extrait de réponse aux questions « qui, quoi, comment » etc… bien avant tous les autres résultats de recherche, ce qui a pour effet d’augmenter considérablement votre ctr et donc votre trafic. Bonne nouvelle pour les équipes Marketing, il n’existe pas d’astuces de type code html pour apparaître en position zéro : un bon contenu, une url, une bonne structure de balise comprenant des questions/réponses pourront vous faire apparaitre dans ce résultat. Cependant le moteur de recherche sera davantage susceptible d’afficher un résultat en position zéro si le site est déjà bien référencé.

Un petit bonus Kaliop avec Google My Business

Chez Kaliop Montréal, se tenir informés des nouveautés est une seconde nature. Et on aime ça fouiller dans les solutions Google. Parlons de Google My Business. Il est vrai qu’une fois que l’on a rempli ses informations sur Google My Business, il est assez rare d’y retourner, à part pour modifier ses informations essentielles, ce qui arrive assez peu fréquemment. Mais…avez-vous remarqué cette nouveauté de la rentrée?

L’élément posts de Google My Business vous permet de communiquer sur un évènement, une nouveauté, une promotion…Il suffit de remplir un descriptif de 100 à 300 mots, d’ajouter un titre, une photo et une date. Des appels à l’action sont disponibles comme « en savoir plus », « acheter », réserver » etc.

La publication de la nouvelle est instantanée. Elle s’affichera jusqu’à la date de fin prévue de votre évènement.