Vous souhaitez augmentez votre taux de conversion, faire passer votre entreprise au stade supérieur grâce à votre boutique en ligne. Voici 5 conseils en expérience utilisateur qui devraient vous intéresser.

 

#1 – Faire une bonne première impression

C’est bien connu, on a jamais de deuxième chance sur la première que l’on fait à quelqu’un. Il en va de même avec votre boutique en ligne: la première page affichée doit s’afficher rapidement et être séduisante (en terme de contenus et de visuels). Étant donné que votre visiteur est déjà sur votre site internet, l’enjeu n’est plus de l’attirer sur votre site mais bien de l’encourager à en savoir plus et de prolonger sa visite. Cet exercice de séduction se passe principalement au dessus de la ligne de flottaison, avec une indication claire à votre client qu’il lui faut scroller pour en savoir plus.

ux-ecommerce
Le site de Max Chocolatier illustre bien l’immersion possible dans l’univers de la marque, tout en affichant une navigation riche et efficace.

 

2# – Informer et non distraire

Attention à la surcharge informationnelle: donner des informations à vos clients c’est bien, en donner plus qu’il ne faut nuit à votre boutique en ligne. Un design simple, des contenus clairs font partie des éléments de conversion les plus efficaces. Dire que les “gens ne lisent pas” est un peu réducteur. Ce qui est vrai c’est que les utilisateurs scannent en quelque sorte les contenus en diagonale, et s’arrêtent de manière plus approfondie sur les contenus qui leur paraissent pertinents: délivrez l’information au bon endroit, avec peu de texte et des mots choisis en fonction de votre produit/service et des objectifs de vos clients.

ecommerce-site
Sobre et efficace, la boutique en ligne de Tiina the Store donne un accès rapide à des contenus ciblés (menu et sous-menus) et le contenu est plus riche au niveau de la fiche produit afin d’aider la personne dans ses choix d’achats.

 

3# – Sembler familier, pour plaire et rassurer

Vous connaissez le biais de familiarité? Vous savez, ces automatismes qui font que vous lisez de gauche à droite, ou que vous savez que des mots soulignés sont un lien vers un autre contenu, ou encore que 3 barres horizontales placé dans une entête sont un menu. Eh bien c’est cela le biais de familiarité, aussi appelé “effet de simple exposition”: c’est un biais cognitif qui renforce la possibilité de trouver positif quelque chose qui nous semble familier, habituel. La répétition des codes graphiques, d’un certain vocabulaire et le respect des règles de bases du UX vous permettent de faire gagner du temps à vos clients, de leur évoquer une sentiment plaisant et rassurant, les laissant ainsi se concentrer sur leurs potentiels achats.

panier-achat
Le Coffret de Rachel s’adresse à une clientèle habituée à commander des boîtes thématiques en ligne. On reste donc dans un univers de magasinage simple mais connu, efficace et aux couleurs de la marques.
ecommerce-magento
De même la grille répétitive et structurée permet à l’utilisateur de se repérer aisément dans cette boutique de chaussures en ligne (site de chaussures de sécurité de Puma).

 

#4 – Pouvoir acheter sans lutter

Cela semble évident et pourtant: nombre de boutique en ligne n’offre pas une expérience d’achat facile. Lorsque vous êtes dans un magasin physique, on ne vous demande pas de franchir un parcours du combattant ou de courir un marathon pour pouvoir payer à la caisse. Ce genre de situation ne devrait pas non plus arriver lorsque vous achetez en ligne. Pour résumer rapidement les meilleures pratiques pour permettre à un utilisateur de finaliser sa commande: pensez mobile, affichez clairement le contenu du panier, la somme finale à payer et le(s) moyen(s) de paiement. Le reste doit être secondaire et simplifié au maximum. Si vous le pouvez, autoriser vos clients à effectuer leurs achats en tant qu’invité, cette possibilité est souvent apprécié pour le gain de temps et d’énergie qu’elle procure à l’acheteur.

site-web-home-depot

#5 – L’expérience client (CX), la cerise sur le sunday

Que ce soit du UX ou du CX le coeur de ces disciplines est l’expérience des individus. La différence se situe dans la contexte dans lequel les individus se situent lorsqu’ils vivent cette expérience. Dans le cas de l’expérience utilisateur (UX) on travaille à rendre l’utilisation d’un(e) produit/service/interface simple, efficace et utile.

Dans le cas de l’expérience client (CX) on s’attarde sur l’interaction vécue entre un individu et la marque dont il est client: donc sur l’expérience vécue à chaque fois que l’individu est en contact avec la marque (sur internet, par téléphone, dans un magasin, etc.). Je suis sûre que vous savez où je m’en vais avec cette histoire de CX: que ce soit avant son achat, où dès qu’il a finalisé sa commande, votre client est fortement susceptible d’être en contact avec votre marque pour une raison X ou Y (appel au service à la clientèle, réception d’un paquet, etc.). Il est donc primordial pour vous de rendre cette expérience plaisante afin de le fidéliser et éventuellement le convertir en ambassadeur de choix pour votre marque.

ecommerce-ui

La boutique 1981 est une boutique de robes et accessoires féminins basé à Montréal. Bien qu’ayant une boutique physique connue et appréciée de sa clientèle, de nombreuses commandes sont effectuées tous les jours via la boutique en ligne. Il est alors possible de passer chercher sa commande au magasin et d’économiser ainsi les frais de livraison.

Là où cette entreprise marque des points est juste dans l’expérience client: la cliente reçoit un mail l’avertissant que sa commande l’attend en boutique et lui indique les horaires où il est possible de passer. Une fois au magasin, une caissière sympathique remet son achat à la cliente, dans un sac réutilisable aux couleurs de la marque. Un mot manuscrit placé dans ce sac s’adresse nommément à la cliente, lui rappelant qu’elle peut revenir à la boutique pour ajuster sa robe ou l’échanger en cas de souci. En peu de petits gestes, la marque a alors réussi à établir un rapport de proximité, de simplicité et de complicité avec sa clientèle.

Conclusion

Optimiser efficacement une boutique en ligne repose parfois sur des paramètres qui permettent pourtant d’augmenter significativement le taux de conversion de votre site. Simplicité, efficacité et unicité sont les bases solides de cette réussite et ne devraient jamais être placés au second plan de votre stratégie commerciale.